Taiwan : Taipei ou l’île sauvage [partie 2]

Il y a bientôt un an, nous prenions l’avion direction Taïwan. Honnêtement, ce n’était pas la destination vacances à laquelle je pensais le plus. D’ailleurs, la première impression lors de ce voyage fut certainement celle d’une destination très peu fréquentée par les touristes occidentaux. Mais qu’importe !

Nous avons eu la chance de partir à Taïwan pour y fêter un mariage ! Le séjour fut très rapide, avec seulement 6 jours au compteur. Malgré tout, nous avons fait le choix de découvrir la capitale, puis la côte Nord-Est de l’île, très sauvage. Entre les deux, le contraste est saisissant. L’occasion d’en prendre plein les yeux, comme j’aime !

[Partie 2] Taïwan, côté champs : la côte Nord-Est

Après 2 jours à Taipei, nous avons quitté la capitale, direction le nord-est de l’ile. Changement total de décor : après Taipei et son effervescence, nous découvrons une ile très sauvage et préservée dans de nombreux endroits.En quelques mots, la côte Est de l’île est une côte en dentelle, montagneuse où les falaises tombent à pic dans la mer.

#1 – Yehliu Geopark, rencontre du troisième type avec des rochers champignons

Première étape de notre séjour hors de Taipei, sous une pluie battante, rendez-vous à Yehliu Geopark, presqu’île où la nature a pleinement exprimé toute sa créativité. On se promène dans un paysage lunaire où des rochers de toutes formes (champignons, sandale, tête de princesse, etc.) font face à l’océan agité.

#2 – Jiufen, le village des lanternes

Des lanternes rouges dans le ciel, et le petit village de Jiufen à 1h30 de Taipei, littéralement accroché à la montage. J’étais loin de m’imaginer que cette île était si montagneuse. La Ville de Juifen c’est une voie de chemin de fer, des ponts suspendus, une cascade et plein de petites échoppes qui vendent des lanternes.

#3 – Le parc national de Taroko

Il est l’un des neuf parcs nationaux de Taïwan. Au cœur de la montagne, une végétation luxuriante. En bord de mer, place aux falaises qui tombent dans la mer.

La parc naturel de Taroko c’est aussi l’un des territoires ancestraux des ethnies aborigènes de l’île de Taïwan. Les aborigènes sont, si je résume, les autochtones qui habitaient l’île avant la colonisation hollandaise au XVIIème siècle. Nous avons pu, lors de notre séjour, découvrir leur compétence en tissage.

 

#4 – Les gorges de Taroko

Après un tour sur la plage de Hualien, nous prenons la route direction les gorges de Taroko. Vertigineuses, somptueuses, les gorges de Taroko sont l’un des sites naturels majeurs de Taïwan. Il est donc largement fréquenté par les touristes. Nous avons notamment suivi le Yanzikou Trail le long de la rivière Liwu qui semble se faufiler entre les falaises. Ce sentier panoramique impressionne. Même les photos donnent le vertige.

 

#5 – « Shrimping » : la pêche… aux crevettes !

La pêche à la crevette semble être une activité très populaire à Taïwan, notamment en intérieur. Pour nous, elle fût une activité très atypique, en extérieur. La nuit venue (sous la pluie!), nous avons en effet chaussé les bottes pour descendre dans la rivière, armés de petits paniers à crevettes et d’épuisettes.
L’objectif : soulever les rochers et repérer les yeux rouges des crevettes dans l’eau (avec une lampe frontale) pour les attraper.

Résultat : 2 crevettes (relâchées dans la rivière!).

#6 (Bonus) – Les sources chaudes

Taïwan est connu pour ses sources d’eaux chaudes. Impossible donc de ne pas profiter des sources offertes par cette île volcanique. Après une riche journée de découvertes, rendez-vous dans une piscine directement alimentée par de l’eau chaude. Quel bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défilement vers le haut